2017

« Utopie et Dictature »

Les Sept péchés capitaux
De Kurt Weill et Bertolt Brecht
Direction Victorien Vanoosten


En 1933, le mécène surréaliste Edward James a l’idée d’un « songspeil » où sa femme, la danseuse Tilly Losch aurait un double lyrique. Kurt Weill, en exil à Paris fuyant la dictature national socialiste, collabore pour la dernière fois avec Brecht sur « Die Sieben Todesünden » (Les Sept Péchés Capitaux) où sa femme Lotte Lenya sera Anna, le double chantée d’Anna la danseuse.

  • Marie Ange Todorovitch : mezzo soprano
  • Maud Boissière : danseuse
  • Luca Lombardo : ténor
  • Wilfried Tissot : ténor
  • Wenwei Zhang : basse
  • Mikhael Piccone : baryton
  • Vladik Polionov : piano
  • L’Orchestre Philharmonique de Marseille

This performance is funded in part by the Kurt Weill Foundation for Music, Inc., New York, NY.

Les documents associés :