Les actualités

« Chants Sacrés Interdits » Création

Samedi 11 Juin 2016 - 20h30 Eglise Saint Nicolas de Myre – Marseille

Szymanowski « Les Chants du Muezzin »
Max Bruch « Kol Nidrei »
Komitas « Chants sacrés »
Tigranian extraits de l’opéra « Anouch »

Karol Szymanowski composa en 1922 ses Chants du Muezzin où il introduit dans la musique occidentale les sources musicales orientales entendues lors de son voyage en Afrique du Nord. Décédé avant le génocide nazi, il fut interdit en tant que compositeur polonais.

Komitas recueillit de 1906 jusqu’en 1915, plus de 3000 chants sacrés ou populaires arménien. Compositeur de génie, admiré par Debussy et Ravel, sa raison ne survécut pas au génocide arménien.

Max Bruch fut un immense compositeur de la fin du XIX° - à l’égal d’un Brahms - dont l’œuvre fut annihilée par les nazis parce que, tout en n’étant pas juif lui-même, Bruch composa pour la communauté juive de Liverpool le Kol Nidrei d’après des mélodies hébraïques. Son œuvre n’a toujours pas été réhabilitée dans son intégralité.

Armen Tigranian compositeur et chef d’orchestre arménien, il composa notamment un opéra Anouch où son langage incarne le point de rencontre entre l’Europe et l’Orient. Son style original, lui confère un véritable rôle de symbole de la culture arménienne.

  • Armenhui Khachikyan soprano
  • Wilfried Tissot ténor
  • Daniel Poloyan clarinette
  • Odile Gabrielli violoncelle
  • Vladik Polionov piano
  • Frédéric Isoletta harmonium

Crédit photo : Eglise Saint Nicolas de Myre © Luc Avrial

Médias associés :

Chants Sacrés Interdits