Les actions

Actions pédagogiques

Le Festival Musiques Interdites, consacré à la réhabilitation des œuvres musicales annihilées par les dictatures National Socialiste, Stalinienne, Mussolinienne choisit de réinvestir, par le biais de la recréation de ces œuvres, les lieux mêmes qui furent symbole de leur destruction ; que ces lieux aient été des lieux de détention et de déportation comme Terezin, lieu de refuge ultime comme le Château Pastré ou lieu de réhabilitation comme la Cour Historique de la Préfecture de Marseille.

Dans de tels cadres, le Festival Musiques Interdites choisit d’éviter la forme conventionnelle du simple concert et de présenter scéniquement une sorte de cérémonial de la mémoire.

Ce cérémonial évitera tout autant le recours à une mise en scène traditionnelle en ce qu’elle implique de distanciation, de restitution du réel (décors, costumes, jeux d’acteur) et de complicité culturelle avec le public.

La résurgence dramatique d’une telle mémoire préservera son intégrité dans le pari du dépouillement : la leçon réactualisée de l’Histoire donnant à la création sa densité pérenne. Parallèlement au Festival Musiques Interdites 2014 qui se tiendra dans la Cour historique de la Préfecture de Marseille sous le haut patronage de son Préfet, nous proposons aux lycées et collèges :

  • une action pédagogique ponctuelle alliant exposition-conférence et venue aux générales du festival
  • une action « Formation au rôle de Récitant et à l’art de la prosodie » avec pour objectif de participer en tant que jeunes lycéens (ZEP) dans un cadre professionnel à la création du 6 juillet 2014 « Qui rapportera ces Paroles ? Schoenberg-Hersant »
  • Eclairer la vigilance et la responsabilité face à la permanence des grandes questions éthiques, politiques et sociales soulevées par les génocides et les crimes contre l’humanité de la dernière guerre mondiale.
  • Sensibiliser au lien entre l’histoire et les mémoires et construire une « mémoire pour demain ».
  • Comprendre les liens et interactions entre les domaines artistiques et culturels et le contexte politique et social. Comprendre les liens entre art et pouvoir, aborder les questions de la propagande et de la censure.
  • S’approprier un évènement culturel, le Festival Musiques Interdites, et en découvrir les enjeux éthiques et citoyens.
  • S’approprier un programme musical : en découvrir le contexte historique et culturel, découvrir une esthétique artistique et acquérir des compétences d’analyse musicale.
  • Sensibiliser à la question de la recréation des œuvres interdites et à la création artistique.
  • Sensibiliser à la problématique de la mise en spectacle des œuvres interdites.
  • Former à la prise de parole publique et à l’art de la prosodie sous la conduite de formateurs en cours de perfectionnement (ERAC)
  • Participer à une création lyrique multidisciplinaire (IICC Mode – Philippe Adrien plasticien) lors du Festival Musiques Interdites Juillet 2014

Les enjeux de cette action culturelle

Action qui contribue à la socialisation de l’élève
Impose une maîtrise de son comportement. Par les limites et les règles qu’elle lui donne, l’élève acquiert des repères fondamentaux de la vie en communauté, en société.

Accroît l’autonomie de l’élève et son sens du collectif ; elle fait prendre conscience du rapport entre soi et les autres.
Permet la rencontre de l’élève avec des milieux professionnels de la culture et du spectacle et donc sa responsabilisation et son autonomie au sein d’un groupe acteur face à un large public

Action qui contribue à la construction intellectuelle de l’élève
Développe un esprit critique, une sensibilité et transmet les bases d’une culture commune.
Accroît la capacité à communiquer, à argumenter, développe le sens critique, la capacité d’analyse et de conceptualisation.
Collabore aux apprentissages fondamentaux et renforce les processus d’acquisitions, en diversifiant les approches, les méthodes et scénarios d’apprentissages.
Donne aux élèves des repères culturels forts.
Favorise une approche culturelle transdisciplinaire.
Fait découvrir des œuvres et des artistes.
Définit par delà les référents habituels (lycée-famille etc..) le rôle de témoin responsable d’une communauté citoyenne

Action qui contribue à la construction sensible de l’élève
Eveille la sensibilité, l’imagination, le goût et la curiosité
Favorise la pensée fluide et mobile pour faire face à des situations inédites.
Cerne son identité, sa personnalité lui donne une indépendance indispensable dans une société où les médias de masse influencent et uniformisent les comportements. Participe à la définition d’une morale civique de témoin.

Projet pédagogique 2014

Ce projet culturel, par les dimensions éducatives, pédagogiques et citoyennes fondamentales qu’il met en jeu nécessite un accompagnement de l’équipe éducative spécifique et collaboratif. En partenariat avec l’ERAC (Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes, hautement experte dans les projets éducatifs), la Friche de la Belle de Mai, l’IICCMode (Institut International Coupe Couture de Marseille), et l’Ensemble Télémaque, ce projet se situer en cohérence au sein du volet culturel du projet d’établissement et être inscrit dans le papet. Il pourrait, par ailleurs, être présenté dans le cadre du Prix des Droits de l’Homme René Cassin.

Actions Musiques Interdites « Intervention Lycées Collèges » (sur 2 semaines)

  • Une des expositions proposées par le Festival Musiques Interdites « La musique en Pologne sous l’occupation Nazie » - « Les Filles de la Chambre 28 Theresienstadt L410 » sera mise à disposition et installée dans l’établissement scolaire
  • Une conférence sur ce sujet proposée aux élèves et présentée par un spécialiste pédagogue musical
  • Les élèves assisteront à une générale d’un spectacle, programmée en juillet 2014 dans le cadre du Festival Musiques Interdites avec l’intervention préalable d’un professeur d’éducation musicale (s’il n’y en a pas dans l’établissement) pour présenter les œuvres au programme

Action « Formation au rôle de récitant et à l’art de la prosodie pour une création lyrique » (Janvier-Juillet 2014)
En partenariat avec l’ERAC, l’IICCMode, et l’Ensemble Télémaque, cette action menée sur 5 mois par 4 élèves acteurs (deuxième année ERAC) sur un ensemble de trois classes de lycéens (ZEP Zone Education Prioritaire) consistera à :

  • évaluer et choisir 10 lycéens motivés par le rôle de récitants pour les poèmes de Giraud (Pierrot Lunaire)
  • les former à la prise de parole publique et au rôle spécifique de récitants lors d’une soirée qui comportera non seulement les textes de Giraud mais ceux de Delbo sur Auschwitz et ceux de Hölderlin sur le « Cours de la Vie »
  • les produire sur scène dans les costumes de l’IICC Mode et les accessoires du plasticien Philippe Adrien lors de la création « Qui rapportera ces Paroles ? Schoenberg – Hersant » avec l’Ensemble Télémaque dirigé par Raoul Lay, la soprano Brigitte Peyré, la baryton Nicolas Cavallier du 6 juillet 2014 lors du IX° festival Musiques Interdites (Grand Théâtre de la Friche de la Belle de Mai Marseille)

Cahier des charges de l’action

Prise en charge par les enseignants

  • Etude du sujet du point de vue de l’ensemble des champs disciplinaires : les génocides, les crimes contre l’humanité, art et pouvoir, propagande et censure.
  • Préparation à l’exposition présentée dans l’établissement.
  • Etude des œuvres artistiques programmées par le Festival Musiques Interdites.
  • La problématique artistique posée par cet évènement et la mise en spectacle des œuvres interdites : mise en scène d’un cérémonial de mémoire, résurgence dramatique, dépouillement, distanciation, représentation du réel…
  • Exploration de ressources documentaires (médiathèque, vidéothèque d’art lyrique, internet…)
  • Activités individuelles ou collectives d’appropriation du sujet par les élèves et productions (exposés, dossiers, présentation TICE, mélodies extraits de l’œuvre, travail vocal, textes rythmés….).
  • Toute autre initiative et mise en synergie en cohérence avec une autre action conduite au sein du projet d’établissement.

Prise en charge par le Festival Musiques Interdites

  • Installation de l’exposition choisie par l’établissement.
  • Conférence présentée dans l’établissement.
  • Les élèves assisteront à une générale d’un spectacle du Festival Musiques Interdites.
  • Programmation et mise en œuvre de la « Formation au rôle de Récitant et à l’art de la prosodie » pour le Festival Musiques Interdites 2014

Mode d’emploi

  • Dispositif éducation nationale de référence : projet culturel inscrit dans le PAPET avant le 21 septembre 2013. Cette inscription sera confirmée à l’établissement après concertation partenariale avant fin octobre 2013
  • Signaler ce projet par mail à : isabelle.tourtet@ac-aix-marseille.fr
  • Capacité de mise en œuvre : 10 établissements, lycées ou LP de Marseille et environs.
  • Coût : Le transport pour la générale du spectacle est pris en charge par l’établissement.

Logistique et calendrier de l’action

  • Une réunion préparatoire à l’action programmée à la DAAC.
  • Installation de l’exposition dans l’établissement : Entre janvier et juin 2014, l’exposition est transportée par le Festival Musiques interdites et installée avec l’aide d’une personne de l’établissement scolaire pour 10 jours.. Intervention d’un conférencier (2h) pendant le temps de l’exposition
  • Entre Janvier et Juin 2014, mise en œuvre de la « Formation au rôle de Récitant et à l’art de la prosodie » dans un lycée partenaire avec une programmation de deux interventions pas mois. Début Juillet 2014 Répétitions Friche Belle de Mai, Ensemble Télémaque (PIC). Création 6 juillet Festival Musiques Interdites 2014 Grand Théâtre de la Friche de la Belle de Mai Marseille

Les documents associés :